breath me (ji hae)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 breath me (ji hae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Song Ji Hae
Messages : 39
Date d'inscription : 17/08/2013

★ autres comptes : Im Jae Hwa le terrible
★ avatar : Bae Su Ji
★ emploi : Première année d'art du visuel / Serveuse
avatar
★ liberty
MessageSujet: breath me (ji hae)   Sam 17 Aoû - 12:35





SONG JI HAE
feat. Bae Suji


bonjour à tous, je me nomme Song Ji Hae. je suis né le 26 juin 1995 à/en Séoul, Corée , ce qui fait que j'ai désormais 18 ansans. je parle couramment le Coréen ; l'anglais et le mandarin et je baragouine quelques mots en japonais. actuellement, je travaille/suis étudiant(e) comme/en première année d'art du visuel tout en servant dans un bar du coin mais mon rêve le plus fou serait de devenir peintre. voilà, je n'ai pas grand chose de plus à vous dire à mon sujet. ♥️


this is who i am and nobody can change me

T'as été élevée dans une opulence honteuse, une de celle qui dure depuis toujours. Tes parents sont fils de banquiers qui ont eux-même toujours été fils de capitalistes avides de pouvoir et d'argent, de domination et d’oisiveté. On attendait un p'tit mâle plus qu'une fragile princesse aux yeux doux, un meneur plus qu'une fillette obéissante. Alors t'as fait avec parce qu'on t'a jamais véritablement laissé le choix ; tu les a laissé faire parce qu'à l'époque, y avait bien qu'eux qui comptaient. Eux et leurs ordres qu'ils te crachaient à la gueule, leurs attentes de plus en plus grandes au fur et à mesure que les années passent, que tes capacités grandissent. T'es pas une machine ; t'es presque pire que ça. Alors on t'étouffe sous les cours de langues, on t'éduque d'une main dénuée d'amour parce que tout ce qui compte vraiment, c'est la réussite et la fierté d'avoir une descendante qui réussit tout, qui réussira toujours tout. Il ne vient pas une seconde à l'idée de tes géniteurs que tu peux ressentir, vouloir, avoir droit à autre chose qu'à l'existence merdique qu'ils ont choisi pour toi. T'as appris à voir plus loin que l'or fané des bijoux, que le nacre fade des perles ; t'as toujours rêvé de plus que tout ce qu'on te donnait déjà. La liberté se payait à monnaie de sueur et de nuits blanches, de responsabilités et de culpabilité. T'es devenue malgré toi l'étudiante modèle qu'ils voulaient que tu sois. Tu serais banquière, une belle épouse et une mère exemplaire qui ferait de tes enfants, à leur tour, des prédateurs de choix. C'est pathétiquement égoïste, cette idée fixe, ces générations de vies tracées, d'existences gâchées. Est-ce que tes parents ont jamais voulu ton bonheur ? Ont-ils jamais goûté autre chose que la saveur de l'argent ? Tu sais parfaitement que non, et c'est pour ça que la jolie poupée devient un monstre de mensonges et de secrets. Tu profites du peu de leste qu'ils te laissent pour fréquenter l'infréquentable, sortir en des lieux que les bonnes mœurs t'ont toujours empêchés d'imaginer. Parce que c'est pas comme si tu savais ce que c'est, s'amuser. Boire un peu d'alcool, faire la connaissance d'autres personnes. Tu caches ton niveau social et ton nom, tu souris à ceux que tu ne devrais pas connaître, t'apprends ce que tu n'aurais jamais dû savoir et au-delà de la culpabilité et de l'amertume des faux-semblants, t'adores ça. T'éclates la bulle qu'ils ont créé pour toi et t'apprends à te connaître pour goûter peu à peu aux excès et aux déboires d'une adolescente mal dans sa peau. Ce n'est pas mal ; ce n'est pas bien non plus. C'est une adolescence presque normale.

Jusqu'à ce que tu perdes les pédales. Que ce gars remplisse ton verre plus que nécessaire, qu'il parcourt ta peau de ses mains habiles, de son désir vile. Et tu marches parce que tu crois que t'en a envie, de ça, maintenant, dans cette soirée sordide, au milieu de ces gens que tu ne connais même pas. Tu succombes au plaisir du risque et tu te casses la gueule, tu te fracasses comme jamais. Désarticulée, la chute est effroyablement douloureuse, formidablement fatale. T'es allée beaucoup trop loin en trop peu de temps. Appa et Oemma sont au courant et tes jours comptés dès que la sonnerie a sonné, annonçant joyeusement ton état d'ébriété avancé et la mise à mort de ton peu de liberté. T'as perdu leur confiance au moment où ils posent les yeux sur tes cernes et ta nervosité. Ils n'ont même pas eu besoin de te frapper ; ils n'ont, en fait, jamais eu besoin de le faire. Tu lis entre les lignes et tu comprends que tu ne quitteras pas ta chambre jusqu'à ce que tu deviennes la copie conforme de ce qu'ils veulent que tu sois.

Deux ans passent et tu t'effaces. Tes sorties surveillées n'en valent même plus la peine quand tu ne peux plus rien tenter, que toutes les permissions sont refusées. La vie te paraît insipide alors que tu es enfermée dans ta tour d'ivoire, incapable de ressentir autre chose que l'envie de quitter la maison, tes geôliers et ta maturité. Tu te reconnais même plus, enroulée sur toi-même, sur tes études et les mêmes horizons, toujours. Alors que tu rêves de contrées étrangères et de nouvelles folies, de rencontres, de sauts en parachutes, de pétards, d'avions et de nature, d'amour et d'eau fraîche, de parcs d'attractions et de tatouages, de peintures et de poteries, d'oranges et de nouvelle vie, ils resserrent toujours un peu plus l'emprise qu'ils ont sur toi. Jusqu'à ce que tu réagisses. Enfin.

Ce devait être une voyage de famille, une simple visite qui témoignerait de l'éternel allégeance que les descendants devraient aux ascendants, que les enfants voueront aux parents. Tu sais reconnaître une porte de sortie lorsque tu en voies une et tu n'as pas hésité qu'une seule seconde. Le temps de te réveiller et de retrouver tes jambes et ta personnalité que t'avais abandonné cette nuit-là, en même temps que ta fierté et ta virginité. T'as fui et t'as couru ; t'as couru si vite et si fort que ça t'en a brûlé les poumons , que ça t'as fait repartir le cœur. Tout ne dépendait plus que de ça ; de toi et de ta capacité à sauver ta peau, à t'échapper de la vie que t'as jamais désiré, que tu préférais donner à un chien plutôt que de la supporter une heure de plus. Tu fuis ce que t'aurais dû quitter il y a des années déjà. Et à bout de souffle, tu ris.

T'as sauté dans un train avec le portefeuille de maman. Ton cœur en bandoulière, t'as pris la direction de Busan, cette ville que t'as jamais connu que de nom mais qui te paraissait déjà comme la solution à tous tes problèmes. Elle serait ton El Dorado tant qu'elle n’accueillerait pas tes parents, tant qu'elle ne t'abandonnerait pas. Et elle a répondu à toutes tes attentes. Tes espoirs furent comblés quand tu vis cette demande de colocation, ce mec que t'adoras tout de suite. Il était le type même du genre de personne que tu voulais connaître avec son air fermé et son lourd passé. Il avait quelque chose que t'avais toujours cherché sans jamais vraiment le savoir, cette lueur dans le regard qui te murmurait que t'avais eu raison de tout quitter. T'as pas été assez folle pour croire que ça irait plus loin, que t'allais connaître ce que t'avais jamais espéré. Toi, tu t'es contenté de sourire et de questionner, sans cesse, sans relâche, avide de connaissances, de celles qu'on apprenait pas dans les livres, dans les cours et les facultés. Celles de la vie et de l'amour, du passé et de l'avenir.

T'as jamais rappelé tes parents et t'es pas sûre qu'ils te cherchent réellement. En fait, tu t'en fous, complètement. Parce que t'es majeure et amoureuse, cinglée jusqu'à l'os et que tu ne reposes que sur le talent de tes mains pour avancer, pour peindre et pour aimer. Tu vis le jour, tu peins la nuit. A ce stade là, c'est même plus de l'insouciance, c'est pire.Tu jettes l'argent par les fenêtres, tu changes de petits boulots tous les jours, assoiffée de nouvelles expériences et d'aventures. Tu souris à la vie même si elle s'est foutue de ta gueule lors de tes dix huit dernières années et pour une fois depuis tes dix-huit premières années, tu peux te vanter d'être heureuse.

what i want to say about you

Et ben me revoilà ♥️ je suis faible, je suis faible, je suis faible mais finalement, je l'assume plutôt bien 8)


Code:
<avatars>● <pr>bae su ji</pr> - song ji hae</avatars>


Dernière édition par Song Ji Hae le Dim 18 Aoû - 22:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Ye Jin
Messages : 96
Date d'inscription : 12/08/2013

★ autres comptes : Lee Hyo Jin (Dead End)
★ avatar : Park Ji Yeon (T-Ara)
★ emploi : étudiante en sociologie
avatar
ϟ god child
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   Sam 17 Aoû - 12:45

faiiiiiiiiiiiiiiii[...]iiiiiiiiiiiiible :p
re-bienvenue <3 et j'te dis pas bon courage pour ta fiche, vu que, t'as fini je crois bien xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Ji Hae
Messages : 39
Date d'inscription : 17/08/2013

★ autres comptes : Im Jae Hwa le terrible
★ avatar : Bae Su Ji
★ emploi : Première année d'art du visuel / Serveuse
avatar
★ liberty
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   Sam 17 Aoû - 13:47

tss tss, t'as fait ton dc bien avant moi et t'es partie pour faire un tc dooooonc (aa)
merci mi amor et effectivement, c'est exact o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Ki Ho
Messages : 51
Date d'inscription : 11/08/2013

★ autres comptes : Modèle unique
★ avatar : Park Jae Beom
★ emploi : Tatoueur-perceur
avatar
★ liberty
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   Sam 17 Aoû - 23:46

Bon bon bon bon bon bon faut que je te souhaite la (re)bienvenue comme il se faut parce ... GJOIGFOJ ♥♥♥

Déjà merci d'avoir pris mon PV ; tu veux quoi comme cadeau ? J'ai de tout dans mon sac, à manger, des voyages, tout tout. /pan/

Ensuite ta fiche est superbement géniale parfaitement bien écrite ! Ok ? J'adore comment tu t'es approprié le personnage ! ♥♥♥ Je crois que c'est au delà de mes espérances ! Haha

Plein d'amouuuuuuur pour toi ! Je t'inonderai de cœur jusqu'à la fin de ta vie d'accord ? ♥♥♥

Merci encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souls-of-war.asiat-world.com/
Song Ji Hae
Messages : 39
Date d'inscription : 17/08/2013

★ autres comptes : Im Jae Hwa le terrible
★ avatar : Bae Su Ji
★ emploi : Première année d'art du visuel / Serveuse
avatar
★ liberty
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   Dim 18 Aoû - 0:01

Mais comment j'aurai pu résister ? Merci à toi d'avoir créé cette petite merveille, on va s'amuser tout plein, je le sens ♥ Et puis moi je veux ton amour infini et des rps de folie et un voyage en australie -meurt- Aaah je suis contente que la fiche t'aille, j'ai adoré l'écrire en tout cas o/ vivement la validation, réserve moi ton lit plein de rpppp ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Ki Ho
Messages : 51
Date d'inscription : 11/08/2013

★ autres comptes : Modèle unique
★ avatar : Park Jae Beom
★ emploi : Tatoueur-perceur
avatar
★ liberty
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   Dim 18 Aoû - 0:56

Oh mais avec plaisir ! Et le pire c'est que c'est vraiment vraiment rare que je créer un PV ! x)
Tu aura tout ça alors ! ♥ Je te réserve tout ce que tu veux ! Nihahaha ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souls-of-war.asiat-world.com/
Song Ji Hae
Messages : 39
Date d'inscription : 17/08/2013

★ autres comptes : Im Jae Hwa le terrible
★ avatar : Bae Su Ji
★ emploi : Première année d'art du visuel / Serveuse
avatar
★ liberty
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   Dim 18 Aoû - 6:41

Je viendrais en profiter très prochainement alors 8) prépare toi ♥️
Sinon, ma fiche est terminée messieurs dames o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Park Kasey
Messages : 76
Date d'inscription : 09/08/2013

★ avatar : Bang Young Guk
avatar
♛ dead end { admin }
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   Dim 18 Aoû - 13:55

fiche validée ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Ji Hae
Messages : 39
Date d'inscription : 17/08/2013

★ autres comptes : Im Jae Hwa le terrible
★ avatar : Bae Su Ji
★ emploi : Première année d'art du visuel / Serveuse
avatar
★ liberty
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   Dim 18 Aoû - 21:55

merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: breath me (ji hae)   

Revenir en haut Aller en bas
 

breath me (ji hae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: hors jeu :: biographies :: liberty :: fiches validées-