life fucks us all



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 life fucks us all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahn Kyang Ja
Messages : 12
Date d'inscription : 15/08/2013

★ avatar : kim him chan (bap)
avatar
MessageSujet: life fucks us all   Jeu 15 Aoû - 8:23




AHN KYANG JA
feat. kim him chan


bonjour à tous, je me nomme ahn kyang ja. je suis né le date de naissance à/en séoul, ce qui fait que j'ai désormais 20 ans. je parle couramment le coréen et je baragouine quelques mots en anglais. je sais que ce n'est pas vraiment le moment pour parler de moi, mais franchement, j'en ai besoin, avec tout ce qui se passe...

this is who i am and nobody can change me

« ils ont tendance à croire qu'être un drogué fait de toi quelqu'un  de reconnaissable. Or tu peux faire partie de la société, tu peux te fondre dans le décor, dans la masse de monsieur et madame tout le monde à condition de faire les choses proprement. » Kyangja se leva alors, titubant vers la pièce trop illuminée qui lui servait de salle de bain pour ouvrir le petit placard juste au dessus du lavabo. Il fouilla quelques secondes avant de le refermer et admirer son reflet l'espace d'un instant. Il se décida enfin à  revenir, un petit pot bourré de médicaments onéreux dans la main. Il le lança à l'attention du type, poussant un soupir lourd de sens. Il reprit ensuite la parole, le ton de sa voix toujours aussi calme et plat « je vais pas pouvoir te fournir indéfiniment tu sais, mon père va tôt ou tard s’apercevoir qu'il  manque des médicaments dans ses rayons.  » Un sourire presque peiné traversa son visage. Cela faisait quelques mois qu'il volait dans la pharmacie de son père, prétextant l'aider pour mieux avoir accès aux médicaments. On pouvait trouver toutes sortes de choses dans une pharmacie, des choses qui font autant d'effet que la drogue hors de prix et illégale.

« tu sais kyangja, y a quelque chose d'étrange dans mes registres je ... » le regard du paternel se posa lentement sur le visage de son fils, son air serein avait totalement disparu depuis qu'il avait engagé cette conversation. Il continua, reprenant de plus belle ; « je perds des médicaments ... est-ce que ça te concerne ? Kyangja, tu ne revends quand même pas des médicaments dans mon dos ? » s'attendait-il vraiment à avoir la vérité, s'attendait-il vraiment à ce que son fils lui avoue tout ses méfaits ? Il pouvait toujours rêver. Kyangja secoua négativement la tête avant de sourire et pointer l'ordinateur posé sur le comptoir ; « t'inquiète pas, je crois simplement que la bécane se fait vieille et les nouveaux programmes doivent pas marcher du tonnerre. » il arrivait toujours bien à amadouer son père et lui faire croire un peu tout et n'importe quoi. Il suffisait que le sujet dépasse ses capacités pour qu'il gobe tout sans faire d'histoire. Le paternel hocha vivement la tête, rassuré, avant de déclarer fièrement ; « oh, oui, tu dois avoir raison. je vais regarder pour un nouvel ordinateur plus performant. c'est vrai que celui-ci se fait vieux maintenant. »

La situation familiale de Kyangja n'était pourtant pas horrible, une belle maison, un père et une mère, et pas mal d'argent sur un compte en banque placé depuis sa naissance. Il avait même décidé de reprendre le flambeau familial en se lançant dans ses études d'assistant pharmacie. Ses fréquentations, elles, étaient bien moins glorieuses. À 17 ans il était tombé dans la drogue sans raison apparentes, juste parce qu'il avait eu envie d'essayer. Mais le problème, quand on commence, c'est qu'on ne peut pas en décrocher aussi facilement qu'on commence.

Ce ne fût pas le seul problème qui se manifesta dans la vie du garçon ainsi que dans celle du monde entier. Il se souvient très bien de ce jour là, son père lui avait laissé la pharmacie exceptionnellement pour faire une course et il s'était installé au comptoir pour encoder des médicaments sur la nouvelle machine. Un homme se cogna contre la vitrine, laissant un trace de sang avant de rentrer dans la pharmacie. Il suppliait de l'aide, tombant presque : « à l'aide ! À l'aide, un malade mental m'a mordu ! » Kyangja avait levé les yeux vers la vitrine, des gens se mettant à courir dans la rue, criant, d'autres leur courant derrière avec une attitude des plus étranges. L'homme se mit alors à convulser et pousser des râles, et, comme s'il se réveillait d'une longueur torpeur, il sauta au visage du jeune coréen en claquant les dents dans les airs. Il le retint de justesse, essayant de le maintenir à distance sans savoir ce qu'il se passait. Son instinct lui disait simplement qu'il n'avait pas intérêt à se laisser mordre. Il avait vu beaucoup de films, et même si cela semblait un peu surréaliste; il n'avait pas envie d'essayer pour confirmer ses idées grotesques. Alors que l'homme enragé s'apprêtait à venir mordre sa jugulaire, un coup sourd fût donné à l’arrière de sa tête et il tomba à la renverse sur le côté, assommé. « ça va !? tu n'as rien ? les gens sont devenu fous, ils se mordent ! on dirait une série b avec des zombies, lève-toi faut qu'on retrouve ta mère. » l'homme lui tendu une main et le releva avant de sortir de la pharmacie sans se soucier de fermer les lieux, seule sa femme et son fils était importants à cet instant précis.

La famille, c'est la principale occupation des gens dans ce genre de contexte. Lorsque la terre se retourne contre vous, à quoi vous raccrochez-vous ? Kyangja ne fût pas le seul à perdre les siens, son père, sa mère, ses amis. Ils disparurent un par un et il échappa toujours de la mort de justesse. Quant au problème de drogue, quand on sait ou chercher, il n'y a pas de problème, n'est-ce pas ? Lorsque Kyangja n'était pas drogué, il s'échappait de sa planque pour trouver de quoi s'atomiser dans une pharmacie. Il rencontra plusieurs survivants, ceux-ci essayèrent de le faire décrocher mais il continua de plus belle, s'enfonçant dans la drogue de plus en plus pour oublier à quel point le monde avait changé. Il n'est arrivé à Little Séoul que très récemment, contraint et forcé par  son groupe.

what i want to say about you

ajoutez, si vous le souhaitez, un petit mot sur le forum. ( où vous l'avez connu, ce que vous en pensez, etc )


Code:
<avatars>● <pr>kim him chan (bap)</pr> - ahn kyang ja</avatars>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Park Kasey
Messages : 76
Date d'inscription : 09/08/2013

★ avatar : Bang Young Guk
avatar
♛ dead end { admin }
MessageSujet: Re: life fucks us all   Jeu 15 Aoû - 8:49

* installe des barrières de sécurité * celui là il est à moi !
bienvenue donc ♥ tout ça tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhee Il Sang
Messages : 40
Date d'inscription : 13/08/2013

★ avatar : Jung IlHoon [BtoB]
avatar
★ liberty
MessageSujet: Re: life fucks us all   Jeu 15 Aoû - 9:05

** mon bias <3 niania Chanie il est cro magnifique comment résister hein ? Moi je me demande comment fait Yong Guk pour se retenir durant la performance de Sexy Clap quoi *se prend un parpaing*

Je suis Liberty mais je m'enfiche je te souhaite la bienvenue <3 et un bon courage pour ta fiche bien avancée déjà OO. J'ai hâte de lire la suite et du Banghim Banghim ♥♥♥ Forever *se tue*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: life fucks us all   

Revenir en haut Aller en bas
 

life fucks us all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» problème life time map updater
» [AVIS FORUM] NEW YORK CITY LIFE - 6 ans (3 avis)
» Life! Le jeu de la vie
» problême de Mise à jour
» Graph' your Life [Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: hors jeu :: biographies :: dead end :: fiches validées-