Jang Joo Hee. Just say "Joey", please.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Jang Joo Hee. Just say "Joey", please.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jang Joo Hee
Messages : 5
Date d'inscription : 21/09/2013

★ autres comptes : Aucun.
★ avatar : Park Young Hee
★ emploi : Soldat.
avatar
MessageSujet: Jang Joo Hee. Just say "Joey", please.   Dim 22 Sep - 1:20




Jang Joo Hee
feat. Park Young Hee


bonjour à tous, je me nomme Jang Joo Hee, mais mon identité n'a plus vraiment d'importance. Alors, juste "Joey", please.. Je suis née le 7 décembre en Corée, ce qui fait que j'ai désormais 19ans. Je parle couramment le Coréen et je baragouine quelques mots en Anglais. Je sais que ce n'est pas vraiment le moment pour parler de moi, mais franchement, j'en ai besoin, avec tout ce FOUTOIR.

this is who i am and nobody can change me

Je cours. L'air froid s'engouffre dans mes poumons. Je n'ai pas envie d'aller jouer en public. Je ne veux pas. Je n'en connais pas la moitié. Et, même s'il n'y aura pas plus de 50 personnes, c'est déjà trop. Je ne pourrais pas le supporter. Je déteste la foule.

Je les sens, là, devant moi. Ils m'observent tous. Ils attendent. Je prends une inspiration et commence à chanter. Puis je me laisse emporter, je les oublies, et je chante. Quand je rouvre les yeux, ils m'applaudissent. Je crie un rapide "Merci", histoire d'être un peu polie, et je m'éclipse rapidement. Je veux mettre un terme à cette torture. Je déteste la foule.

Les gens me regardent de travers. Je fais de même. Je me retiens de répondre à leurs commentaires stupides. Mais mes yeux clament "Quoi ?! Vous avez jamais vu une fille androgyne ?! Il vous revient pas, mon tatouage ? Mes cheveux coupés courts ? Ma grande taille ?! Ou c'est mes piercings ? Mes yeux de droguée ?". Je les déteste, tous. Je déteste la foule.

Je suis dans une petite ruelle. J'me les pèles. Vraiment. De loin, j'observe une bagarre entre gangs. Je garde les yeux fixés sur mon frère. Je dois entrer dans ce gang. Je veux être là, s'il lui arrive quelque chose. Je ne supporterais pas de perdre la seule personne qui m'est chère. Il m'aperçoit. Vient à ma rencontre. Sans réfléchir, je cours. Traverse des dizaines de rues. Me retrouve dans une grande avenue. Je m'enfonce dans la masse de gens qui viennent pour le marché de Noël. Ils me frôlent, me bousculent. Je me retiens de hurler. Je déteste la foule.

Je suis dans le garage, avec mon frère. Mon frère que j'aime et que je déteste à la fois. "Pourquoi t'acceptes pas que je rejoignes ton gang ?!". Toujours les mêmes disputes. A propos de la même chose. J'examine la caisse remplie d'armes qu'il est en train de nettoyer. Je prends un magnum. Jouissance, puissance, invulnérabilité. Ces trois sentiments me frappent de plein fouet. Dehors, je vois un gosse se jeter sur un clochard et lui dévorer le visage. Le coup part tout seul. Plus de gamin, plus de SDF. Mon frère se précipite à l'extérieur. Bordel, c'est quoi ce bordel. Bordel, bordel, bordel. J'ai tué deux personnes. Horrifiée, je lâche l'arme et regarde mes mains. On dirait qu'elle sont collantes. Pleines de sang. Pendant ce temps, mon frère a claqué la porte du garage et me balance des ordres. Bon sang. Il sait pertinemment que je déteste ça. "Vas chercher tes affaires, on se BARRE." Il courre à l'étage. Je vais dans ma chambre. Ma guitare. Mes clopes. Mon briquet. C'est tout ce dont j'ai besoin. Il me fourre des paquets de bouffe dans les bras. Je ne comprends rien, et ne réagis pas. Lui semble comprendre ce qui se passe. Pourquoi un gosse a bouffé un clochard. Pourquoi une femme avait les tripes qui pendaient hors de son ventre. On met tout ça dans la voiture, ainsi que la caisse d'armes. On sort en trombe, et là, je les vois. Une foule de morts vivants. Comme dans les films. Je déteste la foule.

Cela fait quelques semaines que l'on a emménagé à Séoul. Je déteste cet endroit. Recevoir des ordres, obéir. Je n'y parviens pas. Et puis, il y a un monde fou. On dirait qu'ils ne survivent d'en groupe. Je n'y parviens pas. Et le Gouverneur, qui exige le respect, alors que tout ce qu'il m'inspire c'est une forte envie de le massacrer. Ah, et, je déteste la foule. Mais je crois que je préfère malgré tout une foule de Zombs', plutôt que de vivants désespérés. Alors, pour oublier, je chante. Me procure des drogues. C'est comme ça que je survis, ici.

merci de mettre le titre de votre fiche en vert quand celle-ci est terminée.

What I want to say about you


J'étais sur l'autre forum, je vous laisse le loisir de deviner qui♥
Et ... Où est la Chat Box ?


Code:
<avatars>● <pr>Park Yong Hee</pr> - Jang Joo Hee</avatars>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jang Joo Hee. Just say "Joey", please.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les artistes qui tuent des bizons en short.
» Gif ♦ Jang Geun Seok + Jung Nicole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: hors jeu :: biographies :: dead end-